Vous êtes ici

Comment se comporter avec votre responsable

Les employés ne quittent pas un emploi, ils quittent un responsable. C’est du moins ce que nous disent au quotidien les collaborateurs insatisfaits qui viennent nous voir à la recherche d’un nouveau poste. Le plus grand facteur de frustration est rarement la nature du travail, le nombre d’heures ou encore la faible rémunération : La plupart du temps, c’est le responsable qui fait fuir les employés.
 
Si vous avez déjà eu un mauvais responsable, il y a fort à parier que vous aurez vos propres opinions (véhémentes) sur le sujet. Sur le cahier des doléances figurent la mauvaise communication, des demandes irréalistes, l’incapacité à écouter et le manque de soutien - voire une combinaison de tous ces facteurs. Mais la bonne nouvelle, c’est que vous avez généralement le pouvoir d’améliorer la situation.
 

Gérer votre responsable

 
La plupart des problèmes au travail proviennent d’une mauvaise communication. Par conséquent, si vous pouvez améliorer le flux de communication avec votre responsable, vous serez bien plus heureux dans votre vie professionnelle.
 
C’est un fait : La plupart des responsables n’excellent pas dans l’art de la communication, mais ils n’en sont pas toujours conscients. Ils ont souvent l’impression que leurs attentes et leurs objectifs se transmettent tout naturellement à leurs équipes. Or, c’est rarement le cas : De nombreux collaborateurs n’ont pas d’idée claire de l’objectif visé. Si c’est votre cas, essayez de demander à votre responsable les informations que vous penser devoir recevoir, mais en faisant preuve de diplomatie.
 
Cette requête ne sera pas forcément une démarche désagréable. La plupart des responsables seront flattés que vous vouliez avoir une meilleure idée de l’entreprise et de votre place au sein de celle-ci. Il est souvent préférable de planifier une réunion et d’indiquer pourquoi vous le faites et ce que vous cherchez à atteindre. Si votre productivité s’améliore grâce à l’amélioration de la communication, votre responsable en retirera peut-être une leçon utile.
 

Qu’attendez-vous de moi ?

 
Quel que soit le problème que vous rencontrez avec votre responsable, la première démarche qui s’impose est de prévoir une réunion. C’est particulièrement important si les attentes de votre responsable à votre égard sont irréalistes : Il ne sait probablement pas précisément ce que vous faites. Expliquez les projets dont vous vous occupez, en donnant une estimation du temps nécessaire pour chacun et demandez à votre responsable de vous aider à déterminer vos priorités.
 
Il est étonnant de voir combien de responsables ne savent pas ce qu’implique le poste de leurs subordonnées et quelles tâches ils doivent effectuer au quotidien. Cela peut être très décourageant. Si vous avez l’impression que votre responsable ne vous soutient pas, gardez à l’esprit qu’il peut ne pas connaître tous les tenants et les aboutissants de votre rôle. Bien sûr, il ne pourra jamais l’admettre, car il est censé le savoir ! Dans cette situation, demandez à votre responsable de vous fixer des objectifs. Cela sera dans tous les cas un bon point de départ pour se faire une conception personnelle de votre poste.
 

M’entendez-vous ?

 
L’inaptitude à écouter figure souvent au rang des caractéristiques qui irritent chez les responsables. Ce n’est pas tant le manque de communication qui est mis en cause que le fait que cette dernière se fasse à sens unique. Si c’est le cas de votre responsable, il est particulièrement important de prévoir ce dont vous allez parler avant de planifier une réunion - et ne quittez pas la réunion tant que vous n’avez pas dit clairement ce que vous voulez dire. Avoir des notes visibles auxquelles vous pourrez vous référer peut être utile et montrer que vous avez réfléchi à la réunion et aux thèmes à aborder. Pourquoi ne pas en donner un exemplaire à votre responsable avant la réunion pour éviter toute surprise ? Ce sera bon signe s’il a pris la peine de lire vos notes !
 

En dernier ressort...

 
Jusqu’à présent, nous avons parlé des changements constatés chez les responsables qui avaient pris conscience du problème. Mais que faire si, malgré tous vos efforts, rien ne se passe ? Dans ce cas, et si vous préférez vraiment rester à votre poste, le seul choix qui vous reste est de changer, vous-même.
 
Pour Sandra Davies, de la société Emotional Intelligence Partnership, l’une des leçons les plus importantes, tant sur le plan professionnel que personnel, est que nous sommes tous différents et avons tous des motivations différentes. David McClelland, le chercheur le plus influent du XXe siècle en matière de motivation (Motives, Personality and Society 1984, Human Motivation 1987), a identifié trois principaux facteurs de motivation : l’affiliation, la puissance et la réussite. Observez et imitez le facteur de motivation principal de votre responsable (nous avons tous les trois, dans des proportions différentes) et vous serez sur sa longueur d’onde. Donc, si votre responsable est motivé par la réussite, les questions interpersonnelles auront une faible priorité mais les objectifs seront primordiaux ; si son principal moteur est l’affiliation, vous devez penser en termes de personnes ; dans le cas de la puissance, faites preuve d’une grande prudence !
 
N’oubliez pas que faire en sorte d’être sur la même longueur d’onde que votre responsable nécessite de grands efforts d’adaptation. Êtes-vous prêt à apprendre différentes techniques et à donner la priorité à des éléments que vous ne placeriez pas naturellement au premier plan ? Vous seul pouvez en juger. Il peut parfois être plus facile d’obtenir un autre emploi qu’un autre style de travail. Si vous avez vraiment perdu tout espoir d’améliorer votre relation avec votre responsable, rester en poste pourrait porter préjudice à votre confiance en vous. Si vous pensez avoir atteint le point de non-retour, nous serons heureux de voir avec vous quelles sont les options à envisager. Trouvez notre bureau le plus proche en utilisant notre outil de localisation ou faites une Recherche d’emploi.
 
Consultez la liste de nos bureaux et faites un premier pas vers une carrière plus épanouissante.