Vous êtes ici

Le langage corporel pendant un entretien

Adopter un langage corporel positif lors d’un entretien d’embauche peut avoir un impact notable sur la façon dont vous êtes perçu par votre employeur éventuel. Si une posture trop ouverte peut témoigner d'un manque de professionnalisme, d’une trop grande convivialité ou sonner faux, un langage corporel fermé peut en revanche inspirer l’indifférence – une impression à éviter à tout prix si vous espérez une offre d’emploi.
 
Être soi-même est toujours un bon conseil. N’oubliez toutefois pas que dans un cadre professionnel, et a fortiori en entretien, les premières impressions comptent beaucoup. Si votre interlocuteur ne retient de votre première rencontre que l’impression d’ennui que vous donnez, il ne sera pas forcément enclin à vous convoquer à un deuxième entretien.
 
Mettez toutes les chances de votre côté en entretien grâce à nos conseils.
 

À faire (si possible) :

 
  • Mettez-vous en condition avant d’entrer dans le bâtiment ; prenez quelques respirations profondes pour vous assurer de parler lentement et régulièrement, et de ne pas être à bout de souffle.
     
  • Regardez-vous une dernière fois dans le miroir juste avant d’aller à l’entretien, pour vérifier votre présentation générale (si d’un point de vue technique, un bout de viande coincé entre les dents ou un trait d’eye-liner qui a débordé ne devraient pas vous faire manquer un poste, il est toujours mieux de montrer que vous avez fait un effort !).
     
  • Saluez vos interlocuteurs en leur serrant la main et en établissant un contact visuel pour montrer que vous êtes prêt à engager le dialogue avec eux.
     
  • Asseyez-vous droit sur votre chaise. Les entretiens sont des réunions professionnelles ; si vous êtes avachi, vous pouvez donner l’impression que vous participez à une rencontre informelle, que vous ne prenez pas l’entretien au sérieux ou que vous vous ennuyez.
     
  • Essayez de vous asseoir bien en face de votre interlocuteur. Vous pourrez ainsi plus facilement maintenir le contact visuel, et si vous êtes physiquement sur la même longueur d’onde, vous améliorez inconsciemment vos chances de l’être mentalement.
     
  • Souriez et exprimez votre enthousiasme avec des gestes positifs (par exemple, hochez la tête en signe d’approbation).
 

À ne pas faire :

 
  • Évitez de gigoter, de taper sur la table, de jouer avec un objet dans vos mains ou de balancer vos jambes ; vous semblerez distrait, nerveux et désireux de quitter les lieux, et risquez de faire perdre le fil de sa pensée au recruteur !
     
  • Évitez de croiser vos bras sur la poitrine ; vous fermer ainsi peut sembler hostile et indiquer à votre interlocuteur que cette situation vous met mal à l’aise.
     
  • Ne vous grattez ou ne frottez pas la tête ou le corps ; ces mouvements sont associés à l’anxiété. Votre interlocuteur pourrait en déduire que vous cherchez à cacher quelque chose et ne les imputera pas forcément au stress de l’entretien.
     
  • Ne vous asseyez pas avant d’avoir été invité à le faire ; cela peut sembler présomptueux et mal élevé (vous voulez donner l’impression que vous êtes à l’aise mais sans pécher par excès de familiarité).
 
Un langage corporel positif et ouvert est engageant et accueillant. S’il y a fort à parier que votre interlocuteur fera le nécessaire pour que vous vous sentiez à l’aise, vous serez plus susceptible de donner des réponses claires et concises si vous adoptez une attitude joviale et détendue. Se trouver en entretien face à une personne que vous ne connaissez pas peut être extrêmement éprouvant. Vous serez probablement troublé. En gardant ces conseils à l’esprit, vous pourrez plus facilement adopter une attitude positive et ainsi dissimuler votre nervosité. Ne vous laissez pas envahir par vos émotions !