Notre site internet utilise des cookies. En naviguant sur ce site internet, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d'information sur l'usage des cookies, cliquez ici. fermer

Michael Page recrute partout sur le continent africain.  Notre guide d’expatriation traite des questions concernant la vie et le travail en Afrique subsaharienne.

Notre guide d’expatriation vous présente les informations indispensables vis-à-vis à la rémunération, aux avantages, impôts, et visas – tout ce dont vous aurez besoin pour vous expatrier au Ghana.

 

Travailler au Ghana

 

Rémunération et Avantages

 

En 1991, une commission tripartite a établi les standards minimum pour la rémunération et les conditions de travail.  En février 2011, le salaire minimum était fixé à 3,73 Cedis par jour.  Le salaire annuel moyen était à 397 Cedis.  La semaine de travail est à 45 heures maximum.

 

Les impôts

 

L’année fiscale commence le 1er janvier et termine le 31 décembre.  Toute personne résidant et travaillant au Ghana est obligée de payer des impôts sur le revenu personnel.   Les impôts sont prélevés des revenus chaque mois, et puis la déclaration des revenus se fait une fois par an.  Les impôts sont déterminés par le niveau de rémunération.  Le taux maximum qui pourrait être imposé est à 30% pour tout employé qui gagne plus de 3 400 Euros par an.  Les autres taux sont entre 2 et 30%.  Pour avoir plus de renseignements, vous pouvez contacter le bureau des impôts à Accra.

 

Les visas

 

Un visa d’affaires est nécessaire pour travailler au Ghana, et vous permettra de rester dans le pays pendant 3 mois.  Pour plus de renseignements, contacter l’Ambassade du Ghana dans votre pays de résidence pour les informations plus à l’actualité.  Des étrangers voulant travailler au Ghana doivent avoir un contrat déclaré par leur employeur à l’autorité locale pour obtenir une autorisation de travail.  Cet accord est nécessaire avant l’arrivée au Ghana.

 

Vivre au Ghana

 

Pourquoi le Ghana ?

 

Le Ghana est un pays accueillant ; les Ghanéens sont chaleureux et aimable.  Le pays possède une histoire et culture riches ainsi qu’un système politique stable.  Le paysage est agréable et vous pouvez profiter des activités variés tant que le golf, le tennis, la natation, le squash, le rugby, le football, et l’équitation.  Les sites à visiter consistent des plages et ses stations balnéaires, les fortifications et châteaux anciens, les cascades, les réserves naturelles, et la promenade suspendu du Kakum Canopy localisée dans une forêt tropicale.

 

Médical

 

Les cliniques au Ghana pourraient être dessous les standards internationaux.  Il faut régler tout traitement reçu en espèces, donc il est conseillé d’avoir l’assurance maladie.  Les pharmacies risquent de ne pas avoir une gamme variée de médicaments, donc si vous recevez un traitement spécifique, il faut amener des médicaments nécessaires avec vous dans les boîtes originales.

Il vaut mieux ne pas boire l’eau d’évier et éviter la nourriture vendue dans la rue. 

Une vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire ainsi que les vaccinations contre la hépatite A et B.  Il faut prendre des médicaments contre le paludisme et prendre des précautions contre les piqûres.

 

Les comptes bancaires

 

Les cartes bancaires sont acceptées seulement dans les plus grands hôtels.  Les distributeurs ne sont pas nombreux donc il vaut mieux prendre seulement de l’argent dont vous aurez besoin pour la journée avec vous.  Vous pouvez consulter le site de MasterCard pour localiser un distributeur au Ghana.

Pour ouvrir un compte bancaire, il vous faudra un passeport et une attestation de résidence.  Des banques pourraient aussi demander des anciens bulletins de paie, des attestations d’employeur, vos anciens relevés de compte et même des notaires.

Les virements sont possibles.  Vous pouvez vous renseigner auprès de la Banque internationale du Ghana.

 

Trouver un logement

 

À Accra, la demande pour des logements est très élevée et les réserves ne correspondent pas à cette demande.  Il est donc difficile de trouver un logement à Accra.  Pour louer, il faut absolument vérifier que le propriétaire qui vous rencontrez est vraiment le propriétaire qui possède l’appartement.  Les quartiers résidentiels sont Cantonments, Labone, Airport-ouest, et East Legon (où se trouve le lycée français).

Les agences immobilières ont des frais très élevés.  Il faut impérativement signer un état des lieux avant de payer la caution d’un an.  Il est conseillé aussi d’embaucher un(e) gardien(enne) pour surveiller votre maison.

 

Se déplacer au Ghana

 

Les conditions de route s’améliorent.  Les villes d’Accra et de Tema sont liées par une autoroute de 30 Km.  Pour des voyages en voiture, il vaut mieux utiliser un quatre-quatre.  Si vous avez votre propre voiture, un permis de conduire international sera obligatoire.  Conduire au Ghana reste toujours hasardeux.

Les vols intérieurs sont proposés par Antrak Air et City Link et lient les villes d’Accra, Kumasi et Tamale.

 

Le coût de la vie

 

Le Ghana a redénommé sa monnaie en juillet 2007.  La nouvelle monnaie s’appelle le cedi ghanéen et le taux de transfert est 1 cedi ghanéen = 10 000 ancien cedi ghanéen.

Le taux de change est aujourd’hui 1 Euro = 2.22 cedi ghanéen et 1 USD = 1.51 cedi ghanéen. (mai 2011)   

Nous citons quelques prix de référence :

 

Internet : 95 cedis ghanéens/mois pour 512 Kbps (Vodafone)

Frais de scolarité annuel : 3 732,50 Euros moyen (citoyens français) ; 5 070 Euros (autres nationalités) à Accra

Hôtel : 20 cedis ghanéens (prix moyen)

Restaurants : 16 – 18 cedis ghanéens (prix moyen)

Recherche d'emploi

Mots clefs (intitulé de poste, société...) :

Consulter les postes en Afrique du Sud

Déposez votre CV

Inscription à My Page

Nos bureaux

Nos conseils