Vous êtes ici

Étude de cas

Directeur régional – groupe de services miniers, Afrique du Sud
 

Le scénario

 
Le client est un groupe de services miniers en croissance rapide basé à Perth, en Australie. La société est un groupe coté ASX et subit actuellement une vaste expansion mondiale, alors qu’elle devient un véritable acteur mondial dans les produits industriels, les achats et la chaîne d’approvisionnement, ainsi que les services de logistique de projets. Les bureaux sont actuellement situés en Australie et au Royaume-Uni, et l’entreprise prévoir d’ouvrir des bureaux en Afrique du Sud et en Chine.
 
: Les principaux défis pour ce poste étaient :
 
  • La mise en place de nouveaux bureaux en Afrique du Sud
  • Le développement d’une base de fournisseurs en Afrique du Sud
  • L’entretien des bases de clients africaine et australienne/anglaise
  • Le développement des opérations de la chaîne d’approvisionnement en Afrique
 
Le client a spécifiquement cherché à recruter une personne ayant des connaissances techniques sur les produits de forage, l’équipement minier et les combustibles (MRO et des groupes de produits industriels) en Afrique. En tant que directeur régional, cette personne avait à mener la stratégie et la croissance africaine de l’organisation et à développer une équipe d’employés compétents.
 
L’organisation avait déjà travaillé avec Michael Page en Australie et a ensuite approché la société sud-africaine et convenu d’une entente de provision.
 

La solution

 
En raison d’un calendrier serré et des dates prédéterminées pour les entretiens d’embauche, une période limitée était consacré à la recherche et à la présélection de candidats convenables. Heureusement, un certain nombre de candidats actifs dans la base de données possédaient les bonnes compétences, donc la première étape fut de parler à ces candidats existants et de leur demander des références dans l’industrie. Avec des outils tels que la publicité sur Internet, LinkedIn et les portails de carrière locales, nous avons été en mesure de fournir au client une liste comprenant six candidats qualifiés, donc deux qui travaillaient sur des projets similaires basés en Afrique du Nord.
 
Dans les trois semaines suivant notre briefing, cinq entretiens d’embauche ont été organisés avec le DG du groupe, qui s’était rendu en Afrique du Sud pour cette raison. 
 

Le résultat

 
Le poste a été présenté à Michael Page International le 10 janvier, nous sommes parvenus à une entente de provision avant le 17 janvier, puis deux des cinq candidats ont reçu des offres avant le 24 février.